Entre notre Recherche & Développement et les patients, il y a une étape essentielle : la production et la distribution. C’est en France, au cœur de nos régions, que nous produisons sur nos sites industriels 40% de nos médicaments et vaccins, pour les distribuer en France et dans le monde entier. Nos équipes y déploient leur savoir-faire aussi bien en bioproduction qu’en production de petites molécules.

Notre activité industrielle en France

Notre cœur bat en France, et ceci tout particulièrement pour notre activité industrielle. Notre réseau industriel est composé de 20 sites répartis dans la plupart des régions françaises. Ces sites prennent en charge la production de nos médicaments et vaccins – depuis le développement des procédés jusqu’au transfert industriel – ainsi que leur distribution en France et dans le monde.

Pour transformer nos innovations scientifiques en solutions de santé pour les patients, nos 10 000 collaborateurs des Affaires Industrielles en France déploient des expertises aussi bien dans le développement industriel pour les essais cliniques que dans la production industrielle de médicaments biologiques et chimiques ou en culture cellulaire. Leur priorité : assurer en continu la fourniture de nos médicaments et vaccins à tous nos clients, en garantissant un niveau de qualité et de sécurité maximal et uniforme pour la sécurité des patients.

Nos sites industriels sont équipés de technologies de pointe et sont en constante évolution pour s’adapter aux nouveaux médicaments et vaccins issus de notre Recherche et Développement. Ils sont aussi engagés pour limiter leur impact sur l’environnement et visent notamment la neutralité carbone dès 2030.

Notre activité industrielle en chiffres

Voyage au cœur de nos sites industriels

Nos sites en France

Pourquoi la digitalisation de nos sites est une priorité

Ces dernières années, nos sites industriels ont accéléré leur digitalisation. En effet, le numérique et notamment la collecte et l’analyse des données en continu permettent d’améliorer toujours plus la qualité des produits avec davantage de productivité et d’efficacité opérationnelle.

L’exemple le plus emblématique de cette digitalisation est l’Evolutive Vaccine Facility (EVF), à Neuville-sur-Saône. Véritable innovation de rupture, cette future unité de production, entièrement digitalisée, devrait être pleinement opérationnelle au 4e trimestre 2025. Nous y produirons jusqu’à 4 vaccins simultanément, quelle que soit leur technologie, mais également des enzymes ou des anticorps monoclonaux. L’EVF sera notamment un maillon essentiel pour la production de nos futurs vaccins et traitements à base d’ARN messager.

L’Evolutive Vaccine Facility : une unité de production flexible et digitalisée

La France : au cœur de notre stratégie industrielle

Parce que nous sommes une entreprise française, la France demeure un pôle industriel stratégique pour notre avenir. Nous investissons massivement dans notre outil industriel en France. Plus d’un milliard d’euros chaque année.

En 2020, nous avons notamment annoncé des investissements stratégiques pour faire de la France notre pôle d’excellence mondial dans la production de vaccins et de thérapies innovantes :

  • Sur notre site de Neuville-sur-Saône : 490 millions d’euros investis sur 5 ans pour y créer l’Evolutive Vaccine Facility (EVF), une nouvelle installation de pointe équipée des technologies les plus innovantes en matière de production de vaccins.
  • Sur notre site de bioproduction de Lyon Gerland : 15 millions d’euros d’investissement. Résultat ? Le site fabrique aujourd’hui des lots cliniques de produits de thérapie génique.

Pour préparer la chimie pharmaceutique de demain, avons également annoncé en 2021 un investissement de plus de 60 millions d’euros sur notre site de Sisteron, pour la construction d’une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV), à la pointe de la technologie.

Pour en savoir +

La bioproduction : une chance pour les patients, un défi pour l’industrie

Les biomédicaments, traitements produits à partir de micro-organismes vivants et les médicaments de thérapies innovantes (vecteurs de thérapies géniques, thérapies cellulaires) sont prometteurs pour les patients car ils pourront demain soigner des maladies aujourd’hui incurables.

Alors qu’ils ne constituent aujourd’hui que 30% du marché total des médicaments, les biomédicaments représenteront 50% des médicaments les plus prescrits d’ici 2025. Rendre ces traitements du futur accessibles au plus grand nombre de patients constitue cependant un défi industriel de taille. L’enjeu aujourd’hui est de favoriser leur développement et l’industrialisation de leur production en France et de réduire leur coût de production notamment grâce à l’apport de technologies numériques de pointe.

Tout comprendre sur les biomédicaments

Qu'est-ce qu'un biomédicament ?

Qu'est-ce que la bioproduction ?

Faire de la France le leader de la bioproduction

Le biomédicament au cœur de la médecine de demain

  • VIDÉO

Explications avec Bruno Serre, Directeur du Centre de Développement sur notre site du Trait.

Comment produit-on un biomédicament ?

  • VIDÉO

Découvrez en vidéo les étapes et les processus industriels de la bioproduction pharmaceutique.

Être le leader européen de la bioproduction à horizon 2030

Au-delà de notre savoir-faire dans les petites molécules (chimie), nous nous sommes massivement engagés dans les biotechnologies pour que notre outil industriel soit en adéquation avec notre portefeuille R&D, constitué à plus de 60% de molécules biologiques et de vaccins. Ces dernières années, nous avons ainsi investi en France 1,5 milliard d’euros dans les biotechnologies et nous possédons aujourd’hui la plus grande capacité de bioproduction de l’industrie pharmaceutique française.

Améliorer notre capacité de développement des biologiques (anticorps, vaccins, thérapie génique…) par l’émergence de technologies innovantes afin d’augmenter la productivité est un enjeu majeur pour Sanofi. Il en va de même pour la France qui est à la traine dans le domaine, dans un contexte où la production de médicaments biologiques est devenue un axe stratégique de développement économique et de souveraineté pour le pays.

Immerscio.bio : pour former les talents de la bioproduction

Pour développer la filière bioproduction, il fallait la doter d’un outil ultra innovant de formation et de développement des compétences. C’est chose faite avec le campus immerscio.bio, qui va former les talents sur toute la chaine de valeur de la bioproduction. Immerscio.bio est pilotée par un consortium industriel de premier plan : le Campus Biotech Digital, constitué de bioMérieux, Novasep, Sanofi et Servier). Son campus sera situé sur notre site de R&D et production à Vitry-sur-Seine.

immerscio.bio, une approche pédagogique immersive

En 100% digital, avec une partie en présentiel, immerscio.bio va concevoir les formations de demain en bioproduction.

CALIPSO, un projet inédit

Porté par un consortium d’acteurs industriels et publics de premier plan, CALIPSO vise à développer une nouvelle génération d’outils permettant à terme, de révolutionner les méthodes de développement et pilotage de procédés industriels de bioproduction.

Préparer la chimie pharmaceutique de demain

Loin d’être obsolète, la chimie pharmaceutique a encore beaucoup à apporter pour mieux soigner les patients. Ainsi, dans la prochaine décennie, un tiers des nouveaux médicaments seront issus de la chimie. Pour relever les défis d’une chimie pharmaceutique plus agile et soucieuse de son environnement, nous investissons dans la création d’une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur notre site de Sisteron. Conçu sur la base des normes environnementales et de consommation énergétique les plus avancées, ce bâtiment de nouvelle génération, hautement digitalisé, a pour objectif d’assurer le lancement de principes actifs innovants en oncologie et dans les maladies rares.

Sanofi à Sisteron : un site tourné vers l’avenir

A Sisteron, Sanofi construit la chimie pharmaceutique de demain

Le site de Sisteron se prépare à assurer les lancements de molécules de nouvelle génération avec sa future Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV). Explications

Assurer la souveraineté de l’Europe en matière de production pharmaceutique

La pandémie de Covid-19 a donné lieu à de fortes tensions d’approvisionnement sur certains médicaments essentiels, démontrant ainsi la dépendance de l’Europe vis-à-vis de la production asiatique de principes actifs. De ce fait, le caractère stratégique de notre souveraineté sanitaire est apparu aux yeux de tous.

Cet enjeu de souveraineté, nous l'avons intégré dans notre stratégie industrielle bien avant la pandémie, car nous avons fait depuis longtemps le choix d’une production intégrée en conservant en France et en Europe nos sites de production de principes actifs. nous nous sommes aussi engagés pour qu’une filière industrielle pharmaceutique complète soit réimplantée en Europe et en France afin de couvrir les deux voies de production des médicaments (la chimie et la biotechnologie).

EUROAPI, le nouveau leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Cette nouvelle entreprise sera le plus grand acteur du marché des principes actifs pharmaceutiques (API) de l’Union Européenne.