Patients, associations et entreprises : agir ensemble



À la rencontre des associations de patients

Comment aborder l’accompagnement des patients sans évoquer le rôle primordial des associations ? Toujours au plus proche des personnes, elles permettent de rompre l’isolement que peut parfois provoquer la maladie. Une action essentielle, qui mérite d’être soutenue. Afin d’être au cœur de la réalité et aider les associations de patients à développer leurs projets, Sanofi a initié « Ma Journée Patients ». Une démarche novatrice dans le monde des entreprises du médicament.

A la rencontre des associations de patients

Le principe : passer une journée par an, sur son temps de travail, dans une association de patients, dans le cadre d’une journée d’immersion ou d’un mécénat de compétences. Une expérience humaine inédite pour mieux comprendre la vie quotidienne des patients.

Ma journée patient

Ma Journée Patients

Christian, Véronique, Sylvia, Cyril, Monique et Catherine racontent leur expérience.

Vidéo

S’engager pour les jeunes

Les barrières sont nombreuses pour les jeunes issus de milieux sociaux modestes ou de quartiers prioritaires. Des inégalités que l’on retrouve dans le domaine de l’accès aux soins, mais aussi de l’insertion professionnelle.

Favoriser l’insertion sociale des jeunes défavorisés

Comment permettre à tous les jeunes de bénéficier des mêmes chances d’insertion ? Une réflexion menée avec plusieurs associations et qui a porté ses fruits.

Avec Nos Quartiers ont du Talent

Grâce à ce partenariat lancé en 2011, déjà 101 jeunes diplômés, issus de milieux sociaux modestes ou quartiers prioritaires, ont eu accès à un emploi pérenne et à la hauteur de leurs qualifications. Une réussite pour Sanofi et l’association Nos Quartiers ont du Talent (NQT), dont la mission est de contribuer à l’efficacité de l’ascenseur social et de l’égalité des chances en France. Comment ? NQT fonde le cœur de son dispositif sur le parrainage : les jeunes filleul(e)s sont mis en relation avec des cadres voire des dirigeants d’entreprise (parrains/marraines) dont le domaine d’expertise est en adéquation avec leur projet professionnel.

Une décennie plus tard, cette méthode originale semble avoir fait ses preuves : 70% de jeunes accompagnés par NQT ont trouvé, en 6 mois, un emploi à la hauteur de leur qualification. Une efficacité qui repose avant tout sur l’engagement des parrains et des marraines.

C’est notre responsabilité que de donner toutes ses chances à notre jeunesse, car elle porte en elle l’espoir et l’avenir de notre société. C’est pour moi une évidence d’aider et de partager mon expérience auprès des jeunes, pour leur avenir
et celui de notre société.
Brigitte Brun, Risk Manager – Sanofi, marraine du programme NQT

Brigitte Brun a accepté de devenir marraine il y a environ un an. Sa mission ? Accompagner son filleul jusqu’à l’emploi, en partageant son expérience, en le conseillant et en lui apprenant à mettre en valeur ses compétences.

Avec Passeport Avenir

Le site Recherche & Développement de Vitry/Alfortville a ouvert ses portes à 26 jeunes en Terminale Sciences et Techniques de Laboratoires. Une journée découverte, avec l’association Passeport Avenir, dans le but de faire connaître la diversité des métiers R&D, d’aiguiser leur curiosité et d’échanger avec des chercheurs, chimistes, biologistes…

Combattre les déterminismes sociaux

Cet accompagnement est fondamental dans la réussite des jeunes, depuis l’école jusqu’au monde professionnel. Partager son expérience, faire connaître le monde de l’entreprise et ses codes, aider à avoir confiance en soi, à se faire un réseau. Autant de clés qui vont aider ces jeunes adultes à grandir et à évoluer sous l’œil bienveillant de leurs tuteurs !
Eric Garrigou, Directeur du Centre R&D de Vitry/Alfortville

Faire découvrir l’entreprise dès le plus jeune âge

Parce qu’il est essentiel d’ouvrir les portes de l’entreprise aux jeunes pour enrichir leur parcours scolaire, plusieurs actions sont menées.

Avec la fondation C.Génial

En tant qu’acteur industriel, il est important de rendre les sites accessibles aux élèves ainsi qu’à leurs professeurs. Ils peuvent ainsi découvrir les métiers des sciences dans le domaine de la santé et de la recherche pharmaceutique. Une ambition qui prend tout son sens avec le partenariat passé avec la Fondation C.Génial, qui œuvre justement pour un rapprochement du monde de l’entreprise avec celui de l’éducation.

Avec Ma Caméra Chez les Pros

Jeune garçon qui filme avec une caméra

Dans le cadre d’un engagement Jeunes et Entreprises pour faire connaître l’industrie pharmaceutique et ses métiers, différents sites de Sanofi ont accueilli « Ma Caméra chez les Pros ». Le concept ? Offrir aux jeunes une belle occasion d’envisager leur orientation, leur formation et leur avenir professionnel en rencontrant le monde de l’entreprise.


Marché de l’emploi : aider les réfugiés en France

Aider les réfugiés à accéder à l’emploi, c’est les aider à s’intégrer dans leur pays d’accueil. Un défi d’insertion primordial au regard du contexte actuel. Les personnes ayant le statut de réfugié en France accèdent, en effet, difficilement au marché du travail. Elles ne connaissent pas les « codes » du marché de l'emploi et ne disposent pas d'un réseau professionnel pour les aider. Comment changer les choses ? Grâce à des initiatives telles que celle de Kodiko.

Deux personnes travaillent sur un même document

Transmettre pour mieux vivre ensemble

Kodiko a mis en place un programme de co-formation regroupant des réfugiés et des employés par binômes. Après avoir été formés, 10 bénévoles Sanofi ont rejoint l’aventure. Chacun d’entre eux aide la personne ayant le statut de réfugié à comprendre le marché du travail français, les règles écrites et non écrites de recrutement, ainsi que les codes et pratiques professionnelles au sein des entreprises françaises.

S’engager pour les collègues et leurs proches

Agir pour les collaborateurs…

Ce n’est pas parce que l’on travaille dans le milieu de la santé, que l’on est invincible face à la maladie. Une évidence qui nécessite d’améliorer la couverture dépendance au bénéfice des 25 400 collaborateurs de Sanofi en France. Parfois confrontés à la perte d’autonomie d’un de leurs proches, les collaborateurs peuvent bénéficier d’une plateforme d’assistance téléphonique, d’un fond de dépendance et d’un contrat d’assurance dépendance (rente viagère et capital premier secours). Aujourd’hui, ils peuvent également obtenir un don de jours pour accompagner leurs proches en cas de pathologie mettant en jeu le pronostic vital ou en cas de perte d’autonomie d’une particulière gravité.

Deux hommes, dont l’un en fauteuil roulant, discutent ensemble

Le salarié peut bénéficier d'un crédit maximum de 50 jours (renouvelable une fois) grâce à la solidarité des collaborateurs Sanofi. Une démarche récompensée :

  • en 2017, par le Prix « Entreprise & Salariés Aidants », qui distingue chaque année les meilleures initiatives des entreprises en faveur de leurs collaborateurs aidants familiaux ou proches aidants,
  • en 2016, par le Trophée Compensation & Benefits de « l’Engagement et de la Solidarité » qui récompense une entreprise ou une équipe, au travers d’un projet exemplaire et innovant en matière de rémunérations ou d’avantages sociaux.

... Et leurs enfants

L’association Enfants de Sanofi intervient à chaque fois qu'un enfant est en difficulté physique, morale ou matérielle. Maladie, handicap ou difficultés scolaires, Enfants de Sanofi permet de traverser les épreuves en offrant conseils, informations, et en apportant une aide matérielle ou financière. Ouverte à tous les salariés, chaque fois que l'avenir d'un de leurs enfants est menacé ou compromis, l’association est l'expression du respect de l'entreprise pour ses collaborateurs et de leur solidarité.

Un jeune garçon, sur les épaules de son père, porte un cerf-volant dans ses mains

Travailler avec ou après le cancer

Pour un salarié, travailler avec ou après un cancer est une épreuve : perte d’estime ou de confiance en soi, mais aussi fatigue, troubles de la mémoire, du sommeil ou de la concentration avec les traitements.

Chiffres clés du Cancer

Face à cet enjeu de société, l’Institut National du Cancer (INCa) a initié une charte de 11 engagements concrets. Sanofi fait partie des signataires. Objectifs ? Accompagner dans le maintien ou le retour à l’emploi des salariés, former ou informer sur le cancer, promouvoir la santé auprès des salariés pour diminuer les risques d’être un jour confrontés au cancer, partager et évaluer les dispositifs déployés dans l’organisation pour détecter des pistes d’amélioration.

Depuis, Sanofi a déployé en France « Cancer &Travail : Agir ensemble », un programme impulsé par deux salariées atteintes d’un cancer au service des collaborateurs touchés directement ou indirectement par le cancer. Aujourd’hui une trentaine d’antennes compte déjà plus de 130 collaborateurs volontaires et engagés.

« Concilier la vulnérabilité et la performance en entreprise »

« Concilier la vulnérabilité et la performance en entreprise »

Hélène Bonnet, responsable du programme « Cancer & Travail : Agir Ensemble » nous parle de cette approche inédite en entreprise.

VOIR LE #LIFIE

Références

  1. Institut National du Cancer: 11 engagements pour améliorer l’accompagnement des salariés touchés par un cancer et promouvoir la santé 
  2. Institut National du Cancer : Les cancers en France en 2016 : l’essentiel des faits et chiffres - dernière visite Novembre 2017