Jeune femme et jeune homme jouant à 4 mains au piano

Dans la peau des patients

  1. Accueil
  2. Nous connaître
  3. Nos domaines thérapeutiques
  4. Dermatite atopique sévère

En France, ils sont 2 millions à être touchés par la dermatite atopique, soit près de 4%1 de la population adulte. Peu connue et perçue à tort comme une affection banale de la peau, la dermatite atopique est en réalité une maladie inflammatoire chronique, se caractérisant par des éruptions cutanées. C’est la maladie de peau qui touche le plus de personnes après l’acné2. La dermatite atopique sévère est la forme la plus invalidante de la maladie. 6%1 des patients en sont atteints.

Portrait de Helle, jeune femme atteinte de dermatite atopique

C’est quoi la dermatite atopique ?

La dermatite atopique modérée à sévère se caractérise par une déficience de la barrière cutanée et une anomalie de la réponse immunitaire3. Elle se manifeste par des éruptions de la peau, pouvant s’accompagner de démangeaisons intenses et d’une peau sèche, avec des fissures et des croûtes.

Jeune femme qui se gratte le bras

D’où ça vient ?

Des facteurs immunologiques, génétiques et environnementaux sont à l’origine de cette maladie. Ces 30 dernières années, le nombre de personnes atteintes à plus que doublé3. Un constat que l’on peut expliquer par l’amélioration du diagnostic et l’impact des facteurs environnementaux.

Comment impacte-t-elle le quotidien ?

Les signes visibles de la maladie sont le reflet de la dermatite atopique sévère, qui rend le quotidien des patients très difficile.

Portrait de Vergard, patient atteint de dermatite atopique
Portrait de William, patient atteinte de la dermatite atopique sévère

Il faut connaître cette maladie

« Gérer ma dermatite atopique nécessite près d’une heure, chaque jour », témoigne William, 31 ans.

La recherche en marche

Aux côtés de Regeneron, l’enjeu est de faire avancer la recherche en dermatologie, pour répondre aux besoins des patients. Un engagement pour de nouveaux traitements thérapeutiques, en vue d’améliorer le quotidien des personnes atteintes de dermatite atopique.

Références
  1. Etude Epi-Aware (Epidemiology of Adults Patients With Atopic Dermatitis). Sanofi Genzyme & Regeneron 2016, PGA (Patient Global Assessment)
  2. Etude objectif peau 2016
  3. Hello M et al. Rev. Med Interne. 2016 Feb ;37 (2) : 91-99
  4. Simpson EL et al. J Am Acad Dermatol 2016; 74:491-498

Pour aller + loin

Page d’accueil du site internet mapeauestuneprison.fr
SANTE

Ma peau est une prison

Une campagne d'information réalisée au plus près de la vie des patients pour sensibiliser à la dermatite atopique sévère.
Février 2018


Jeune médecin avec petite fille souriante
SANTE

Eczéma : dire stop aux idées reçues

Avec 3 fois plus de personnes touchées par cette maladie en 30 ans, l’eczéma reste encore méconnu. Levons le voile sur quelques idées reçues…
Février 2018