Sanofi célèbre l’innovation numérique et technologique à Viva Technology

Découvrez la start-up Anamnèse en 3 questions

Quelle est la valeur ajoutée d’Anamnèse?

Anamnèse est un assistant virtuel des professionnels de santé.

Notre IA (intelligence artificielle) reproduit le raisonnement d'un médecin en interrogeant les patients dans leur langue, afin de structurer leur dossier médical, en vue d'un acte clinique (consultation, opération, suivi). Ce faisant nous brossons un portrait exhaustif du patient, ce qui permet aux professionnels de santé :

  • d'échanger plus facilement,
  • de poser plus rapidement le bon diagnostic,
  • de retracer le parcours de soin d'un patient,
  • d'indiquer quel protocole Anamnèse doit suivre avec le patient,
  • d'améliorer le suivi d'un malade chronique entre deux consultations.

Qu’est-ce qui a inspiré la création d’Anamnèse ?

Alors que le digital nous habitue à pouvoir faire beaucoup plus qu’auparavant, à toute heure (acheter un billet de train, signer une nouvelle assurance auto, faire ses courses et être livré le lendemain, suivre des cours, préparer ses prochaines vacances...), nous sommes « digitalement » démunis lorsque, nous-mêmes ou le petit de 3 ans, souffre à 22h.

Et alors que nous manquons de médecins (le terme « désert médical » est devenu commun), il nous semble plus que jamais nécessaire de travailler à apporter les progrès du digital à notre santé à tous.

Ainsi il est tout à fait possible en 2019 que le savoir des meilleurs experts puisse être mis à disposition des médecins dans les coins plus reculés, pour donner à tous la même chance d'être bien soigné.

Anamnese Fondateurs Raphael Canyasse et Jérôme Bourreau, les 2 fondateurs d’Anamnèse

Quelle est la contribution d’Anamnèse à la santé des patients ?

Dans le domaine des maladies rares plus spécifiquement, nous imaginons 4 manières d'aider à l'identification des patients :

  1. Faire émerger le doute chez le médecin, en lui suggérant des maladies rares qui s'expriment avec les symptômes de son patient,
  2. Interroger différemment le patient en errance médicale pour valider s'il a des symptômes de maladies rares et le cas échéant, l'orienter vers les centres d'expertise les plus à même de valider les pistes de diagnostic (notre outil intègre des services de prise de RDV, de téléconsultation, de partage de dossier...),
  3. Accompagner le patient dans le suivi d'un protocole, en recueillant l'évolution de symptômes ou métriques en faisant varier le dosage ou le mode de prise du traitement, et ainsi permettre une médecine personnalisée,
  4. Fournir aux associations de patient, des outils de dépistages afin d'évaluer sur plusieurs dizaines de milliers de sujets, lesquels devraient de manière prioritaire contacter un centre d'expertise.