Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu aide
  5. Aller aux encarts
  6. Aller aux raccourcis clavier

Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. OkEn savoir plus

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Aide |
  4. Formulaire de contact |
  5. Plan du site
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille Augmenter la taille  
 
 
Dermatite atopique sévère

Dermatite atopique sévère

Contenu :

La dermatite atopique sévère

La dermatite atopique sévère (DAS) est une maladie méconnue et perçue, à tort, comme une affection banale de la peau.

 

La dermatite atopique est une maladie qui débute le plus souvent chez les nourrissons et enfants en bas âge, et qui, dans plus de 40% des cas, persiste à l’âge adulte.1 2,3 En France, environ 4%1 des adultes souffrent de dermatite atopique, soit environ 2 millions de personnes. C’est la 2nde maladie de peau après l’acné, en nombre de malades (Etude objectif peau 2016). Parmi ces patients, environ 6%1sont atteints de la forme la plus invalidante de la maladie : la dermatite atopique sévère. Explications…

La réalité des chiffres

  • 90 000 patients adultes sont concernés par la DAS1
  • Parmi ces patients, 1/3 sont des hommes et 2/3 des femmes1
  • La majorité des patients sont âgés de 20 à 50 ans1
  • 20% des patients déclarent la maladie à l’âge adulte2

Une maladie complexe et multifactorielle

La dermatite atopique sévère est une maladie inflammatoire chronique de la peau caractérisée par une déficience de la barrière cutanée et une anomalie de la réponse immunitaire2. Elle se manifeste par un prurit intense et des lésions cutanées avec des complications possibles, telles que des surinfections. L’inflammation chronique de la maladie est à l’origine d’un épaississement anormal de la peau, de la décoloration et/ou de l’hyperpigmentation de certaines lésions cutanées.

Des facteurs immunologiques, génétiques et environnementaux sont à l’origine de la maladie. On peut penser que l’amélioration du diagnostic et l’impact des facteurs environnementaux contribuent à expliquer que le nombre de personnes atteintes a plus que doublé ces 30 dernières années2.

Le diagnostic est établi par l’examen clinique du malade. Il est souvent conforté par des antécédents personnels d’autres manifestations atopiques et/ou des antécédents familiaux.

Le fardeau d’une maladie qui isole et fait souffrir

Les signes visibles de la maladie ne sont que le reflet de la dermatite atopique sévère, qui, au-delà, provoque de fortes souffrances physiques et psychologiques :

  • Près de 2 patients sur 3 ont des démangeaisons plus de 12h par jour5
  • Plus d’1 patient sur 3 a un sommeil perturbé plus de 5 nuits par semaine5
  • Pour près d’1 patient sur 2, la dermatite atopique sévère peut provoquer des troubles psychologiques comme l’anxiété ou la dépression5

 

Cette maladie, lourdement invalidante au quotidien, plonge peu à peu les patients dans la souffrance et l’isolement choisi (je m’isole) et/ou subi (je suis isolé par les autres).

  • Plus de 4 patients sur 10 rapportent un impact important de la dermatite atopique sévère sur les activités quotidiennes et leur travail5
  • Plus d’1 patient sur 4 décrit un impact important de sa maladie sur ses relations affectives5
  • Plus d’1 patient sur 10 estime que la maladie a pu entraîner une rupture dans son parcours de vie, en jouant une grande influence sur le choix de carrière6

 

Sanofi Genzyme et Regeneron s’engagent à faire avancer la recherche en dermatologie pour répondre aux besoins non satisfaits des patients souffrant de dermatite atopique sévère.

Pour plus d’informations :

Association Française de l’Eczéma : cette association s’engage auprès des patients et des familles depuis 2011. Elle regroupe les patients souffrant de dermatite atopique, eczéma chronique des mains, eczéma de contact et autres formes d’eczéma. Elle a pour volonté de les aider à améliorer leur quotidien, par le soutien psychologique, l’information, l’éducation ou encore la recherche. L’Association Française de l’Eczéma organise des conférences, des rencontres et des sorties dans toute la France. Son objectif est de vaincre l’isolement.

 


 

Références

1. Etude Epi-Aware (Epidemiology of Adults Patients With Atopic Dermatitis). Sanofi Genzyme & Regeneron 2016, PGA (Patient Global Assessment)

2. Hello M et al. Rev. Med Interne. 2016 Feb ;37 (2) : 91-99

3. Misery L et al. Dermatology 2007 ; 215 (2) : 123-129

4. Yosipovitch G et al. Curr Allergy Asthma Rep 2008 ; 8 :306-311

5. Simpson EL et al. J Am Acad Dermatol 2016; 74:491-498

6. Simpson E et al. Chronicity, comorbidity, and life course impairment in atopic dermatitis: insights from a cross-sectional study in US adults. EADV Annual Congress 2016.

Mise à jour : 06 Juin 2017

Encarts :