Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu aide
  5. Aller aux encarts
  6. Aller aux raccourcis clavier

Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. OkEn savoir plus

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Aide |
  4. Formulaire de contact |
  5. Plan du site
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille Augmenter la taille  
 
 
Carrières

Actualités

Contenu :

« Donnons aux jeunes toutes leurs chances de réussite, pour l’avenir de notre société »

101 jeunes diplômés, issus de milieux sociaux modestes ou quartiers prioritaires, ont eu accès à un emploi pérenne et à la hauteur de leurs qualifications, grâce au partenariat de Sanofi avec l’association Nos Quartiers ont du Talent Ile de France, depuis 2011.

 

Créée en 2006, l’association Nos Quartiers ont du Talent a un objectif très concret : contribuer à l’efficacité de l’ascenseur social et de l’égalité des chances en France. Pour cela, NQT fonde le cœur de son dispositif sur le parrainage : les jeunes (filleul(e)s) sont mis en relation avec des cadres voire des dirigeants d’entreprise (parrains / marraines) dont le domaine d’expertise est en adéquation avec leur projet professionnel. Une décennie plus tard, cette méthode originale semble avoir fait ses preuves : 70% de jeunes accompagnés par NQT ont trouvé, en 6 mois, un emploi à la hauteur de leur qualification. Une efficacité qui repose avant tout sur l’engagement des parrains et des marraines, à l’image de Brigitte Brun, Risk Manager chez Sanofi en France.


Donnons aux jeunes toutes leurs chances de réussite,

Marraine depuis un peu moins d’un an, Brigitte dit avoir adhérer tout de suite à la cause de Nos Quartiers ont du Talent : « le concept d’égalité des chances est un principe républicain spécifique à la France qui n’existe nul part ailleurs et qui me tient particulièrement à cœur en tant que femme d’origine mexicaine. Sans égalité des chances, c’est la jeunesse qui est en péril. Or la jeunesse, c’est l’espoir, c’est l’avenir d’une société, d’une nation ».

 

Partage d’expériences avec une femme de convictions, à l’énergie contagieuse !

Quelle est votre mission en tant que marraine ?

Ma mission est d’accompagner mon filleul jusqu’à l’emploi, en partageant mon expérience, en le conseillant et en lui apprenant à mettre en valeur ses compétences. Je l’accompagne ainsi dans la rédaction de son CV, de sa lettre de motivation. Je le prépare à l’entretien d’embauche via un jeu de rôle pour identifier les axes d’amélioration. Je partage avec lui les codes du monde du travail et l’aide à constituer et à entretenir son réseau. Je suis aussi là pour travailler avec lui son projet professionnel, afin que celui-ci soit le plus adapté aux besoins du secteur d’activité et/ou du métier qu’il souhaite exercer. Mon rôle consiste également à (re)motiver, (re)donner confiance à mon filleul, car ce sont des clés importantes de réussite.

Quelle est votre motivation à être marraine ?

Ma conviction est que tout jeune talent qui a envie de réussir devrait avoir le droit d’avoir un travail à la hauteur de ses compétences. Aujourd’hui, on voit bien que le principe d’égalité des chances est mis à mal. Les jeunes issus de milieux sociaux modestes sont bien entendu les plus impactés et ce, malgré de solides compétences et beaucoup de bonne volonté. Je pense qu’il en va de notre responsabilité de donner toutes ses chances à notre jeunesse, car elle porte en elle l’espoir et l’avenir de notre société. C’est donc pour moi une évidence d’aider et de partager mon expérience auprès des jeunes, pour leur avenir et celui de notre société.

Concrètement, comment s’organise le parrainage ?

Les filleul(e)s de NQT ont 15 jours pour rentrer en contact avec leurs parrains / marraines, par email. La première rencontre est primordiale et se fait au sein de l’entreprise pour que le jeune diplômé rencontre son interlocuteur et s’imprègne du monde du travail et de ses codes. Par la suite, l’organisation des échanges est très flexible et repose sur les besoins et attentes du filleul. Personnellement, j’échange au moins une fois par mois avec mon filleul, par téléphone ou par email, afin de l’accompagner au mieux dans l’avancement de ses démarches, ce qui représente environ 2 heures de mon temps par mois.

Combien de temps dure un parrainage ?

Le parrainage prend fin lorsque le filleul trouve un CDD de plus de 6 mois ou un CDI à la hauteur de ses compétences. Cela peut donc aller de quelques semaines à quelques mois. Pour autant, même après que le jeune ait trouvé un emploi, l’aventure se poursuit car de vrais liens se tissent et perdurent entre le filleul et le parrain / marraine.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Indéniablement celui où après une année de recherche et seulement 3 semaines de parrainage, ma filleule s’est vue proposer 3 CDI simultanément ! J’étais d’autant plus fière d’elle qu’elle avait osé faire le grand saut en quittant sa Normandie natale pour Lyon. C’est bien la preuve qu’il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour transformer la vie de ces jeunes pleins de talents, d’ambitions et de bonne volonté !

Que diriez-vous aux entreprises et aux collaborateurs qui hésitent à franchir le cap ?

Aux collaborateurs qui hésitent à devenir parrains ou marraines, je leur rappellerai que leur investissement et leur bienveillance peuvent transformer la vie de jeunes, en leur consacrant seulement 2 heures de leur temps par mois ! Aux entreprises, je leur dirai que s’associer à NQT, c’est s’inscrire dans une démarche de Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE), et c’est surtout préserver et capitaliser sur de talentueuses forces vives. Si ces jeunes diplômés ont atteint ce niveau, avec souvent peu de moyens, c'est qu'ils ont un potentiel énorme. Alors ne les laissons pas s’abîmer ou partir vers d’autres horizons. Il en va de notre responsabilité !

Mise à jour : 06 Septembre 2017

Encarts :

Lab Santé : Connecter les idées pour la santé de demain
Junior Stories : plongez dans leur quotidien
Suivez-nous sur Twitter @SanofiFR