Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu aide
  5. Aller aux encarts
  6. Aller aux raccourcis clavier

Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. OkEn savoir plus

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Aide |
  4. Formulaire de contact |
  5. Plan du site
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille Augmenter la taille  
 
 
Région Rhône-Alpes

Contenu :

Retour sur le Forum Santé Publique de Lyon

La 4ème déclinaison en région du Forum Santé Publique de Sanofi s’est déroulée le 1er décembre dans l’Amphithéâtre Lumière, au siège de Sanofi à Lyon.

 

A cette occasion 72 personnes ont assisté aux débats entre professionnels de santé, patients et membres d’associations de patients sur les pistes d’amélioration pour une meilleure prévention et prise en charge des maladies dites « silencieuses ». Voici quelques extraits des échanges qui ont rythmé ce Forum :

Table ronde

Forum Santé Publique 2015 Lyon, table ronde

François Blanchardon (Président du Collectif Interassociatif sur la Santé Rhône-Alpes) : « La prévention est un élément primordial, il faut rendre le patient acteur de son traitement. Les associations de patients accompagnent les patients et leurs permettent de s’exprimer, de partager sur leur maladie. »

Pr Philippe Moulin (Chef de service d’endocrinologie, diabétologie, maladies métaboliques, nutrition, Responsable du centre de dépistage et de traitement des dyslipidémies, Hospices Civils de Lyon) : « Il est certain qu’il existe une stigmatisation (d’un point de vue social) sur certains patients et cela peut être dévastateur. Les conséquences peuvent être douloureuses alors que la maladie est, elle, silencieuse. »

 
Forum Santé Publique 2015 Lyon, Serge Halimi

Pr Serge Halimi (Endocrinologue, Professeur émérite, Faculté de Médecine/Sciences, Université Joseph Fourier, Grenoble) : « Le grand public n’est pas suffisamment informé. Les personnes n’ont pas conscience des risques liés à ces maladies. C’est un véritable sujet de santé publique. Que ce soit considéré comme des maladies silencieuses ou invisibles le problème reste le même surtout lorsque les personnes atteintes ont honte d’être malades ou sont stigmatisés. »

Patrick Vandenbergh (Directeur de la stratégie et des projets, Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes) : « En termes d’accessibilité, nous avons l’un des meilleurs systèmes de santé, mais les messages ne parlent pas aux malades, c’est un problème majeur et qui prouve que nous avons d’autant plus besoin des patients pour améliorer les messages de prévention. »

 
Forum Santé Publique 2015 Lyon, alexandre (patient)

Alexandre (patient atteint d’hypercholestérolémie familiale et diagnostiqué à 21 ans) présent dans la salle : « Le mot hypercholestérolémie familiale est complexe à définir mais pour moi il est synonyme de « colle » au corps. J’ai deux mots qui me viennent à l’esprit : colère et impuissance, face à cette maladie mais aujourd’hui j’ai l’envie de participer et d’apporter une aide complémentaire en devenant ambassadeur et acteur en région. »

 

Initiatives régionales

La dernière partie de ce Forum concernait la présentation de 3 initiatives et projets régionaux de santé publique :

  • Les femmes sont-elles les grandes oubliées des maladies cardiovasculaires ?
    Présenté par le Pr. Jacques Machecourt (Cardiologue, CHU de Grenoble). Lors de son intervention, le Pr. Machecourt a dénoncé une prise en charge encore trop sexuée en France.
Forum Santé Publique 2015 Lyon, Jacques Machecourt  
  • Retours d’expérience sur une initiative pour les patients diabétiques à Vaulx-en-Velin
    Présenté par le Dr. Christine Martin (Médecin coordonnateur du réseau DIALOGS à Lyon) : Le réseau DIALOGS propose des solutions pour les patients diabétiques de la région lyonnaise, comme la pratique d’un sport, d’une activité physique adaptée ou encore des séances thérapeutiques près de chez eux.
  • E-ophtalmo : un projet de télémédecine pour les patients diabétiques
    Présenté par le Dr Chaker Nefzaoui (Ophtalmologue, CHU de Saint-Etienne) : e-ophtalmo est une plateforme connectée qui permet aux patients d’avoir accès à l’ensemble des professionnels de santé concernés (ophtalmologues, médecins généralistes et centre de dépistage ophtalmologique), facilite le dépistage et la prise en charge rapide de celui-ci.

Pour conclure ce Forum, Pascal Ronziere (Directeur des opérations Sanofi en région) a rappelé que : « la liberté de ton et de parole est très importante et cela permet, notamment, de pointer les failles du système de santé. La région lyonnaise est riche en initiatives et nous sommes au cœur du changement. »

Mise à jour : 23 Février 2016

Encarts :